21 février 2008

L.1. Anthropologie de la présence

Il s'agit de la présentation du cours "Anthropologie de la présence" (donné par Albert Piette à la Faculté de Philosophie, Sciences humaines et sociales de l'Université d'Amiens), à partir du dossier réalisé par Nina Schmidt, étudiante en Master 1 Sociétés contemporaines (Ethnologie et Anthropologie sociale) en 2007-2008. Le plan ci-dessous renvoit à chaque chapitre du dossier : - Lignes de vies et détails- Mode de performance, mode de dégagement- Décors, toiles de fond, garde-manger- Habitudes et dépression- Le... [Lire la suite]
Posté par phenomenographie à 14:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 février 2008

Lignes de vie et détails

Le 21 septembre 2007 À propos du cours du jeudi 20 septembre 2007... Lignes de vie et détails Sans doute, je ne m’attendais à cela. Mais puis-je dire ce à quoi je m’attendais? L’intitulé du cours étant Société et environnement, je m’étais préparée à ce qu’il soit question par exemple, des différentes formes de société, de leurs rapports entre elles, de leurs liens avec les individus qui les composent. J’étais, il me semble, loin du compte mais je ne fus ni déçue, ni désorientée. Il s’agira, dans ce... [Lire la suite]
Posté par phenomenographie à 14:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2008

Mode de performance, mode de dégagement

Le 2 octobre 2007 À propos du cours du 27 septembre… Mode de performance, mode de dégagement Nous avions, le 20 septembre, parlé du détail : le détail nécessaire pour exister dans les espaces publics, plus précisément de la mise en détail des autres et de soi-même. Le détail qui fait la différence entre les singes et les hommes. Nous allons, en un peu plus de deux heures, parcourir des milliards d’années : de la distinction du singe et du pré-homme à l’apparition du langage. Il s’agit de comprendre l’état de... [Lire la suite]
Posté par phenomenographie à 14:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2008

Décors, toiles de fond, garde-manger

Le 19 octobre 2007 À propos du cours du jeudi 11 octobre… Décors, toiles de fond, garde-manger Malheureusement je n’ai pas pu assister à ce cours. Je l’ai « rattrapé » mais reconstituer les propos qui y furent énoncés et leur logique m’est difficile et par conséquent également d’y réagir. Ceci est d’ailleurs intéressant. Ce qui fut dit à partir de 10h30 jusqu’à à peu près midi et demi en salle E010 ce jeudi 11 octobre n’aurait pas été différent si j’avais assisté au cours. Donc la personne qui m’a prêté ses notes... [Lire la suite]
Posté par phenomenographie à 14:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2008

Habitudes et dépression

Le 20 octobre 2007 À propos du cours du 18 octobre… Habitudes et dépression J’écoute attentivement le résumé des grandes routes parcourues jusque là dans ce cours, en espérant avoir quelques éclaircissements sur le cours de jeudi dernier. Dans la volonté de comprendre et de décrire la modalité de présence de l’homme par rapport à l’animal, nous avons étudié jusque là les outils et les règles, le langage et la conscience. La conscience réfléchie et les liens sociaux étaient sans doute les sujets du cours manqué.... [Lire la suite]
Posté par phenomenographie à 14:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2008

Le deuil. Entre présence et absence du mort

Le deuil. Entre présence et absence du mort. Il fut ensuite question de la mort. Plus précisément du deuil, comme invention de l’homme (même si cela peut-être discutable pour certains qui verront des animaux en deuil). Je sais, moi petit être humain, que je mourrai. C’est ainsi. Je sais que ma vie aura une fin. Mais pour vivre avec l’idée que cela même (vivre) se terminera (un jour…quand?), je repousse l’idée de ma mort, je la repousse dans la toile de fond. L’homme est certain qu’il mourra. Il est à la fois conscient de... [Lire la suite]
Posté par phenomenographie à 14:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 février 2008

Interludes

Les 27 et 28 octobre 2007 À propos du cours du jeudi 25 octobre… Interludes Le cours que j’ai suivi ce jeudi (et certainement désormais comme tous les autres à venir) fut « amputé » de la première demi-heure (je dois suivre un cours de sociologie de la démocratie jusqu’à onze heures). Je pris le cours, en cours. Il était déjà question avant que je n’arrive des modalités de présence de Dieu. Cela se poursuivit après mon arrivée. Nous avons distingué les modalités de présence de l’être humain par rapport à celles de... [Lire la suite]
Posté par phenomenographie à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2008

Croire. Le soleil est un esprit, l'âme est immortelle

Le 10 novembre 2007 À propos du cours du jeudi 8 novembre… Croire. Le soleil est un esprit, l’âme est immortelle. Nous parlons aujourd’hui des croyances, plutôt de l’acte de croire. Croire que le soleil est un esprit ou que mon âme est immortelle. Et croire ce que l’on m’enseigne (notamment que Dieu existe). Cela dit, comme la séance précédente, le « contenu » nous intéresse peu en fait. Il s’agit plutôt d’observer le fonctionnement mental de l’acte de croire. Car, est-ce que je peux penser littéralement que le soleil est un... [Lire la suite]
Posté par phenomenographie à 14:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2008

L.2. Ethnographie de l'action

Un exercice d'ethnographie de l'action : redécouvrir Les mots, la mort, les sorts Nous présentons ici un dossier (version abrégée) réalisé par Leslie Juillet en 2004-2005 pour un cours (3ième année de licence) "Enquête de terrain" (donné par A. Piette au Département de Sociologie de l'Université d'Amiens). Le travail de Leslie Juillet consiste à relire le livre de Jeanne Favret-Saada (Les mots, la mort, les sorts, Paris, Gallimard, 1977) à partir des modes de l'opération sociologique et de l'enquête de terrain, analysé... [Lire la suite]
Posté par phenomenographie à 14:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 février 2008

Introduction

En 1977, l’ouvrage Les mots, la mort, les sorts, de Jeanne Favret-Saada bouleversait le pan méthodologique des sciences sociales. En effet, cette enquête débutée en 1969 dans le Bocage normand déplaçait la mesure de l’implication du chercheur dans l’ethnographie. Mais selon nous, les maintes exégèses établies à propos de ce travail de terrain isolent ce dernier par l’étiquette de son objet : la sorcellerie. Le but de notre réflexion consiste à faire émerger une originalité nouvelle, en prenant au sérieux l’enchaînement des étapes de... [Lire la suite]
Posté par phenomenographie à 14:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]